vendredi 28 mai 2010

La mort par pendaison 13 : pendaison fraternelle



Sans doute l'une des plus belles pendaisons de toute l'histoire du cinéma.
L'idée de se servir du petit frère du pendu comme support instable destiné à finalement se dérober est particulièrement bien trouvée.
C'est la naissance de l'homme à l'harmonica et de sa soif de vengeance.
Avec la musique d'Ennio Morricone.


1 commentaire:

  1. merci ennio.

    ps : pourquoi les petits frères se déroberaient-ils ?

    RépondreSupprimer